L’onomatopée japonaise du jour : KYAAA ou le cri féminin de l’horreur

blog-onomatopee-japon-kyaaaa-cri-femme-hananoo

Les onomatopées japonaises dans une histoire qui me passe par la tête…

Colette la girafe est une passagère de l’Arche de Noé, un splendide porte-conteneur en bois qui transporte des animaux vers le Mont Ararat.

N.B. Afin d’éviter toute reproduction non maîtrisée des passagers, les mâles et les femelles voyagent dans des cages séparées.

Colette, que vous avez pu voir dans les postes précédents, a mangé une salade pleine de chenilles et a très mal à l’estomac.

L’onomatopée japonaise du jour : BUTCHU ou le baiser baveux

Aujourd’hui, le 7ème jour du 7ème mois, c’est le Tanabata ou la fête des étoiles. C’est le jour des amoureux, l’équivalent de la Saint-Valentin occidentale.

blog-onomatopee-japon-bd-illustration-hananoo-BUTCHU-baiser

Voici un résumé de la légende chinoise qui est liée à cette fête…

Il était une fois, un bouvier et une déesse tisserande qui tombèrent amoureux… (parait-il que le bouvier vola les vêtements de la tisserande qui se baignait dans un lac pour la draguer).

Ils se marièrent et eurent deux enfants, un garçon et une fille.

Mais les parents de la tisserande, des dieux qui vivaient dans les cieux, s’opposèrent à cette union et forcèrent leur fille à retourner auprès d’eux.

Le bouvier tenta de rattraper sa femme qui lui avait été enlevée. Mais sa belle-mère, pour l’en empêcher, prit une aiguille et traça une ligne dans le ciel qui les sépara à jamais : la voix lactée.

Devant la tristesse de leur fille, les dieux acceptèrent que la tisserande puisse retrouver le bouvier et ses enfants une fois par an, le 7ème jour du 7ème mois. C’est d’ailleurs ce jour que se rencontrent deux étoiles : Véga et Altaïr.

L’onomatopée japonaise du jour : SUYA SUYA ou le sommeil du juste

SUYA SUYA, c’est le bruit de la respiration profonde du dormeur…

ONOMATOPEED_JAPON_SUYA_SUYA_BLOG_BD

Je suis très attachée à ma petite girafe en ce moment.

Si vous avez des idées de prénom pour la girafe (autres que Sophie), n’hésitez pas à m’en faire part !

Quelques détails qui vous aideront peut-être :

  • Elle vit dans sa cage étroite et crasseuse, mais reste coquette et heureuse
  • Elle est francophone
  • Niveau vestimentaire, elle est très années 40

 

 

Erratum sur la précédente onomatopée « SHAKI SHAKI » du froissement croquant d’une salade…

Mon papa, qui a vu mon précédent post sur l’onomatopée SHAKI SHAKI, a trouvé que les feuilles mangées par la girafe étaient trop grasses pour mériter cette onomatopée. Car pour qu’une salade soit bien SHAKI SHAKI, il faut qu’elle contienne de l’eau… Voici donc la nouvelle image correspondante :

blog-bd-japon-onomatopee-shaki-shaki-hananoo-giraffe-mizuna

Et la recette :

Salade de mizuna, daikon et myoga (bon OK ça ne va pas être simple de trouver les ingrédients en dehors du Japon…)

Ingrédients pour la salade : feuilles de mizuna, daikon coupé en fins batonnets (3 mm x 3 mm x 4 cm), myoga coupé en fines tranches.

Ingrédients pour la sauce : sauce soja, vinaigre de riz, huile de sésame, graines de sésame grillé

Et bon appétit bien sûr !

P.S. Si vous ne trouvez pas de mizuna, vous pouvez remplacer par des jeunes pousses, et pour le myoga mettez un peu d’échalote + ajouter dans la sauce du gingembre râpé, ça rappellera le goût du myoga.