Erratum sur la précédente onomatopée « SHAKI SHAKI » du froissement croquant d’une salade…

Mon papa, qui a vu mon précédent post sur l’onomatopée SHAKI SHAKI, a trouvé que les feuilles mangées par la girafe étaient trop grasses pour mériter cette onomatopée. Car pour qu’une salade soit bien SHAKI SHAKI, il faut qu’elle contienne de l’eau… Voici donc la nouvelle image correspondante :

blog-bd-japon-onomatopee-shaki-shaki-hananoo-giraffe-mizuna

Et la recette :

Salade de mizuna, daikon et myoga (bon OK ça ne va pas être simple de trouver les ingrédients en dehors du Japon…)

Ingrédients pour la salade : feuilles de mizuna, daikon coupé en fins batonnets (3 mm x 3 mm x 4 cm), myoga coupé en fines tranches.

Ingrédients pour la sauce : sauce soja, vinaigre de riz, huile de sésame, graines de sésame grillé

Et bon appétit bien sûr !

P.S. Si vous ne trouvez pas de mizuna, vous pouvez remplacer par des jeunes pousses, et pour le myoga mettez un peu d’échalote + ajouter dans la sauce du gingembre râpé, ça rappellera le goût du myoga.

 

L’onomatopée japonaise du jour : JUWAAA ou le crépitement de la graisse de la viande contre la grille du barbecue

Dégustation de wagyu dans mon resto de yakiniku préféré : la raison me dit d’attendre que la grille imprime son beau quadrillage noir sur ma petite tranche persillée, mais mes papilles ne peuvent plus attendre…

hananoo-jyuwa-onomatopee-blog-japon

NB Si vous faites un yakiniku au Japon, n’allez jamais dans des restos où ils utilisent du gaz. Le feu de bois, c’est obligatoire.

L’onomatopée du jour : ZU ZU ZU ou l’aspiration simultanée de la soupe et des nouilles

Ah, si seulement je savais manger les nouilles comme ça… D’une aspiration précise, faire remonter verticalement une bonne vingtaine de nouilles, sans faire gicler la soupe dans tous les sens et en avoir plein les cheveux…

hananoo zuzuzu onomatopee blog bd japon

 

Car c’est comme ça qu’on mange ses pâtes au pays des samuraïs ! Et ce n’est pas du tout impoli, bien au contraire !

Alors si vous savez le faire et que vous avez des astuces ou des exercices pour s’entraîner, n’hésitez pas à me les communiquer !

 

Osechi Ryori

Comme promis dans l’épisode précédent sur la cuisine du nouvel an japonais, voici la présentation du « Osechi Ryori », une myriade de petits plats porte-bonheur présentés dans des boîtes selon des codes bien précis.

Hananoo Byoobu
Hananoo écran présentation osechi
hananoo osechi jyuubako
Hananoo osechi ichi no jyuu oshoogatsu

Hananoo osechi sannojyuu

P.S. J’espère que vous apprécierez cet article car Hananoo en a littéralement chié ! Des journées de recherches sur les blogs de cuisine japonais, afin de regrouper sur ces quelques images plus de 20 plats traditionnels avec des significations et des codes bien spécifiques. Alors maintenant, savourez !